Galerie Saint Georges

Tableaux, dessins et objets d'art

Yan Dargent (1824 - 1899)



VENDU

Encre et lavis sur papier


c. 1870

9 x 11 cm



 Et ils jetèrent des fleurs autour d’eux en s’écriant : « Jetez des lis à pleines mains »
 
Ce peintre et illustrateur prend part au Salon de Paris à partir de 1851. En 1861, il y expose Les lavandières de la nuit (Musée des Beaux Arts de Quimper), dont Théophile Gautier fait une critique élogieuse, asseyant ainsi sa réputation. Comme son ami Gustave Doré, il illustre un grand nombre d'ouvrages, comme La divine comédie, de Dante, les œuvres d’Edgar Allan Poe ou les contes d’Andersen. Il collabore aussi avec des revues, comme La France illustrée et Musée des familles. 
Il est très sollicité par le clergé breton, qui lui confie la décoration de plusieurs églises.
Il produit aussi les cartons pour les vitraux de l'église Saint-Gervais à Paris, notamment le Christ et les douze apôtres. 
Ses paysages peuplés de solides figures semblent des réminiscences de Corot. Il est connu aussi pour ses couchers de soleils sur les grèves de Roscoff. 
Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1877.
 
Bibliographie :
 
E. Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers, Paris, Grund, 1999
Dellouche et Michaud, Bretagne, terre de peintres, cat. Exp. Musée des Beaux Arts de Vannes, 2003
Martine Plantec, Etude en noir et blanc, Yan' Dargent illustrateur de livres, mémoire de maîtrise en Histoire de l'Art, université de Rennes 2, 1986
 
Musées :
 
Musée des Beaux Arts, Rennes
Musée des Beaux Arts, Quimper
Musée des Beaux Arts, Lyon
Musée National Magnin, Dijon
Musée des Beaux Arts, Dole
Musée d’art, d’archéologie et d’histoire naturelle, Troyes