Galerie Saint Georges

Tableaux, dessins et objets d'art

Maxwell Armfield (1881 - 1972)

Peintre et illustrateur anglais

Scorpio

Crayon, encre et aquarelle

Circa 1940

48 x 46 cm



Né à Ringwod (Hampshire) en 1881, mort en 1972.
Il intègre the Birmingham School of Art en 1899 et y rencontre Henry Payne, Gaskin et Southall. Ce dernier lui enseigne à peindre à tempera. Profondément marqué par les Pré-Raphaélites, découverts à la Art Gallery, il se rapprochera ensuite du mouvement Arts & Crafts. En 1902, il s’installe à Paris et s’inscrit à l’Académie de la Grande Chaumière où il étudie avec Gustave Courtois et René Menard. Il partage alors un logement avec Norman Wilkinson, Keith Henderson et le sculpteur Gaston Lachaise. En 1904, il peint Faustine, inspiré par le poète anglais Swinburne, tableau acheté pour le Luxembourg et actuellement conservé au Musée d’Orsay. 
En 1905, il entame à Londres une série d’expositions, notamment à la Carfax Gallery de Robert Ross, en 1908 et 1912. Il collabore régulièrement aussi avec la RA (Royal Academy), NEAC (New English Art Club), RWS (Royal Watercolour Society) et les Leicester Galleries. Il expose aussi à l’étranger. 
En 1909 il épouse l’écrivain Constance Smedley, avec laquelle il collabore jusqu’à la mort de cette dernière en 1941. A partir de 1915, ils passent ensemble 7 années aux Etats-Unis. 
Armfield est un peintre et un illustrateur prolifique, mais aussi un artiste décoratif très investi dans le théâtre, la musique, le journalisme… Par ailleurs, il écrivit plusieurs ouvrages de poésies, récits de voyages, ainsi que le Manual of Tempera Painting, dédié à Southall, en 1930 ; Tempera Painting Today ; An Artist in America ; An Artist in Italy. Il était aussi d’une curiosité insatiable pour les religions occultes et avait une passion pour les considérations philosophiques touchant à l’art. 
Oublié après la seconde Guerre Mondiale, il vit un regain d’intérêt pour son œuvre avant sa mort. 
 
 
Bibliographie: 
 
Nicolas Gordon Bowl, Constance and Maxwell Armfield : an American interlude 1915-1922, 1989
Nicolas Gordon Bowl, Maxwell Armfield, 1881-1972: an account of his decorative art, 1988
Geoffrey Whitworth, Maxwell Armfield, painter and decorative artist, 1917
Peyton Skipwith (2004), “Armfield, Maxwell Ashby (1881-1872)”, Oxford dictionary of National Biography, Oxford University Press
Christian, John, ed. (1993). "Maxwell Armfield 1881-1972". The Last Romantics: The Romantic Tradition in British Art - Burne-Jones to Stanley Spencer. London: Lund Humphries Publishers
Catalogue of the exhibitions, Paintings 
 
Musées :
 
Musée d’Orsay
The Tate Gallery
Metropolitan Museum of Art
Derby Art Gallery
Southampton city council 
The Russell-Cotes Art Gallery
Birmingham Museums and Art Gallery