Galerie Saint Georges

Tableaux, dessins et objets d'art

Diodore Rahoult (1819 - 1874)



Etude de femme

Pierre noire et pastel

c. 1850

24 x 42 cm



Charles Diodore Rahoult est un peintre, illustrateur et graveur né à Grenoble. Il commence sa formation auprès d'Horace Mollard et la poursuit à Paris dans l'atelier du peintre Cogniet. Après deux années à Paris, il voyage en Italie en 1845, avant de retourner à Grenoble. Il participe alors à de nombreux salons et reçoit plusieurs commandes officielles et privées telles que la chapelle de la Vierge, à Saint-André de Grenoble en 1852; la représentation des quatre saisons dans le café de M. Cartier, place Grenette; le nouveau Musée et Bibliothèque de Grenoble, place de Verdun, en 1868... Il a aussi illustré un certain nombre d'ouvrages, parmi lesquels Grenoble inondé, de J.-J.-A. Pilot, 1859 ; Notice sur Bouqueron-les-Bains, par Armand Rey, 1860; Guide aux eaux minérales du département de l'Isère et aux Alpes dauphinoises, par les docteurs Hervier et Saint-Lager, 1861... Mais surtout, il réalise un travail d'illustration considérable en 1860 autour des poésies en patois de Blanc dit Lagoutte, éditées sous le titre Grenoblo malhérou. Il s'agit probablement de son chef d'oeuvre. Rahoult est très attaché à sa région qui sert de décor à nombre de ses œuvres. Peintre au goût éclectique, il s'est intéressé à différents styles, d'un orientalisme romantique à l'impressionnisme à la fin de sa vie. 
 
Cette esquisse est préparatoire pour une huile (voir l'œuvre en rapport) considérée comme relevant de la production de maturité de l'artiste, entre 1850 et 1874. Selina Bernier décrypte cette œuvre : "Sensible à la peinture orientaliste, il peint plusieurs tableaux de femmes nues dans le décor sensuel et délicat d'un harem. Une Odalisque aux courbes voluptueuses, allongée dans une pose lascive sur des coussins et des drapés très colorés, un léger drap recouvrant la partie inférieure de son corps, en est un exemple intéressant. La tête renversée en arrière, la main droite effleurant son menton, elle paraît rêveuse, tandis qu'elle tient de l'autre main le tuyau d'un narguilé. Tout dans cette œuvre aux couleurs riches et variées suggère volupté et mystère en forme de rêve oriental." (Cf. Sous la direction de M.-F. Bois-Delatte, M. Clerc, B. Guiffault et I. Lazier, Diodore Rahoult (1819-1874) Paroles de palette, édition Musée de l'Ancien Evêché et Bibliothèques Municipales de Grenoble, p. 34). La jeune femme du dessin préparatoire présente globalement une même attitude que celle de la toile finale, avec quelques variations comme la disposition du drap sur ses jambes, le tuyau du narguilé... Le dessin, réalisé en atelier, montre en arrière plan un élève assis à sa table de travail, rappelant le contexte de création de l'œuvre, fruit d'un long processus de maturation, développé à l'aide de plusieurs dessins comme celui-ci. Cette esquisse représente donc une étape importante dans l'élaboration de la composition. 
 
 
Bibliographie:
 
Sous la direction de M.-F. Bois-Delatte, M. Clerc, B. Guiffault et I. Lazier, Diodore Rahoult (1819-1874) Paroles de palette , édition Musée de l'Ancien Evêché et Bibliothèques Municipales de Grenoble
Auguste Petit, Diodore Rahoult et son œuvre. Notice lue à l'Académie delphinale. Séances des 1er et 22 mai 1874, Grenoble, Imprimerie Prudhomme, 1874
Isabelle Lazier, Peintre(s) à Proveysieux, Musée de l'ancien évêché, 2003
M. H. Ding., Les artistes grenoblois. Le monument de D. Rahoult, Grenoble, Maisonville, 1877
M.-H. Foix de Montalais, Diodore Rahoult
A. Monglond, Dauphiné romantique. Le Journal et les carnets de Diodore Rahoult à la Bibliothèque de Grenoble
André Monglond, Le Romantisme des rapins à Grenoble : Diodore Rahoult, illustrateur du Grenoble malhérou, Paris, CNRS, 1956
René Bourgeois, Les carnets de Diodore Rahoult
Catalogue de l'exposition des œuvres de Diodore Rahoult, Grenoble, Musée de Peinture, Allier, 1874
Le corps et le tissu: 64 dessins de Diodore Rahoult (1819-1874) et de Henri Blanc-Fontaine (1819-1897), Corenc, ACMAD, 1986
Selina Quantin, L'Oeuvre peint de Diodore Rahoult: les huiles, mémoire de recherche sous la direction de Marianne Clerc, master 1, université Pierre Mendès France, 2005-2006
Selina Quantin, L'Oeuvre peint de Diodore Rahoult: les allégories, mémoire de recherche sous la direction de Marianne Clerc, master 2, université Pierre Mendès France, 2006-2007
 
 
Musées:
 
Musée de Grenoble
Musée de l'Ancien Évêché, Grenoble
Musée Dauphinois, Grenoble